Le bulletin de la socièté Linnéenne de 1894 nous précise que la plus importante des briqueteries etait celle de Ernest Dubosc .
Les bureaux de la briqueterie Molon ( Baron ) se trouvaient au 58 de la rue Montmirail, mais la briqueterie se trouvait en face de la rue des Grives.
C'est à la la Maison Molon  , au 49 ,51 de la rue Montmirail que l'on pouvait acheter des guêtres
Ernest Dubosc collectionnait et offrait au Musée les objets préhistoriques ou antiques trouvés dans le sol de sa briqueterie et Emile Letellier les photographiait .
Bulletin de la Société Normande d'Etudes Préhistoriques 1894
Présence de Félix Faure à cheval à Sanvic et Bléville  en 1895 et en 1898
En 1882 ,Samson devenu Molon  exploita le Fort de Frileuse comme carrière et deviendra la  briqueterie Baron à partir de 1888 ( Jean Legoy ) .
Société Normande d'Etudes Préhistoriques de 1893 
Graville faisait partie des lieux ou l'on trouvait le plus d'objets antiques ou préhistoriques.
Emile Letellier  apparait dans le recueil de
l '
Association Française pour l'Avancement des Sciences de 1877 ( 1200 pages ) sans compte rendu de la séance du 29 Août 1877
La Séance Annuelle ou " Congrès " de cette Association pour l'Avancement des Sciences  eut lieu au Havre en Août 1877 pendant l'exposition de l'Association de Géologie .

Dans le même temps une exposition photographique organisée par  Emile Letellier  se déroulait à l'Orangerie près de la Mairie du Havre .
L'abbé Cochet vint ensuite en Août 1861 exactement en haut de la rue Montmirail à la lisière de l'ancien bois des Hallates , pour y reconnaitre ce cimetière Romain du Haut Empire ( - 27 av JC )
3 Août 1898
1863 Revue Archéologique
Trois kilomètres à pieds entre le  Funiculaire  et la Motte Féodale
Par ici les briqueteries
Carte du Havre de 1892
Gustave Lennier est président de la Société Géologique de Normandie et conservateur du Muséum du Havre
Gustave Lennier 1835-1905
Gustave Lennier en 1867
Il a 32 ans
Gustave Lennier donnait des cours gratuit à l' Hôtel de Ville du Havre
C'est l'abbé Cochet qui s'exprime
Après la mort d'Ernest Dubosc en avril 1902, la forêt de Montgeon et la ferme Dubosc furent vendues par lots .
La superficie de
la ferme Dubosc était de 10 hectares, ferme adressée rue de l'Abbaye .
Dans cet article ci-dessous de la SHED de 1919, il est question du projet d'une cité-jardin ouvrière à Frileuse de 50 hectares.
La ferme
Dubosc se trouvait donc à l'Ouest de la future cité ouvrière .
( le plan joint avec le recueil ne semble pas avoir été numérisé . )
Carte de 1895 Archives du Havre
La briqueterie aurait donc été transformée en ferme Dubosc entre 1898 et 1902 et puis vendue en 1902 .
Lire plutôt Fort de Frileuse
 
       
        
D'après Laurent Durel, la briqueterie Dubo(s)c aurait été transformée en ferme .

     Ce texte ci-dessous de Emile Dupont du recueil de la SHED de
1919 confirme bien

    l'existence de la ferme Dubosc à l'Ouest  de la cité jardin de Frileuse , et donc
      

     
l'existence de la  briqueterie  Dubosc près de la Tour Robinson .
Le groupe quitte la briqueterie Dubosc et se rend au Muséum du Havre.
La rue de l'Abbaye ( Pablo Néruda ) et sa motte féodale
D'après Jean Legoy, certaines briqueteries de la rue de la Vallée ( Graville ville basse ) et du Perrey se réinstallèrent  sur le plateau de Frileuse entre 1867 et 1872 .
Le vieux cimetière est celui de l'abbaye de St Honorine
carte de 1887
carte 1895 archives Le Havre
La fin du Bois des Hallates et la Motte Féodale de l'autre côté du chemin rural N° 43
Lot n°41 : la rue Montmirail est une prolongation de la rue Montmirail existante qui est devenue la rue Pierre Loti .
Les lots N° 39 (40),41 ,42 et 43 sont tous adressés rue de l'Abbaye
Molon
rue de l'Abbaye
Tour Robinson
En 1886, Ernest Dubosc devient propriétaire du bois des Hallates (bois de Montgeon) .
En 1888 , Emile Letellier choisit curieusement de construire sa maison-tour près de la briqueterie de Ernest Dubosc . Graville devenait un lieu de villégiature .
Le 20 septembre 1929, la Compagnie Générale Transatlantique racheta la ferme des Hallates pour y créer un foyer pour ses marins qu'elle logea en 1956 dans ces  immeubles qui furent construits dans la zone " Patronage Foyer de la Transat "  .
Molon
L' Abbé Cochet aurait écrit à Brianchon en 1864 : " Je comprends de plus en plus que mon travail n'a aucune  valeur sans dessin ou photographie  "
Les archives du Havre répertorient deux briqueteries céramiques Dubosc près de l'abbaye de St Honorine . Ces deux  briqueteries avaient disparues après 1900 .
Sur une carte des archives du Havre de 1895 apparait une zone de briqueteries sur le plateau de Frileuse juste en face de la Tour Robinson
C'est la cheminée de la briqueterie Molon ( Baron )que l'on voit ci-dessous
Mais ou se trouve donc la cheminée de la briqueterie Dubosc ?

                     Qui dit briqueterie dit cheminée.
Une photographie du livre "Le Havre en Photographie de 1860 à 1910" ayant pour titre " Boulevard de Graville en 1894 " nous donne la réponse . Merci Patrick ! )
Bulletin de la Société Normande d'Etudes Prehistoriques de 1909
En 1909, la Motte des Hallates ( pas encore féodale ) était tombée dans l'oubli .
C'est un certain Monsieur Dubus qui vint le premier au début du mois de mai 1861 dans cette zone reconnaître des vases  antiques et des fioles de verre sous le sable de la carrière en haut de la rue Montmirail ( les briqueteries sont arrivées quelques années plus tard ).
Le texte ci-dessous cite la présence de la ferme des Hallates près de la Motte féodale et d'un chemin rural passant dans la ferme des Hallates
Motte féodale
Lot n° 43
carte de 1946 archives du Havre
rue Montmirail ou
rue Pierre Loti
Motte
Féodale
la ferme des Hallates ou ferme Dubosc devenue Foyer de la Transat 
Editions François 1er
ici le petit rond est la Tour Robinson avec sa maison accolée .
Nous sommes en 1894, un fiacre passe, une énorme cheminée avec deux énormes batiments apparaissent sur le coteau et dominent  Graville St Honorine .
Paysage bien différent  que celui que l'on voit 
actuellement  .
Ces deux batiments plutôt volumineux , nous les retrouvons sur la carte de 1895  et sur la carte de 1946 .
Yann Favennec
Fabrice Richer
Pascal Valinducq
Les deux batiments en 1946
les deux batiments en 1895
La ferme des Hallates se trouvant dans la zone des briqueteries, il est difficile de ne pas associer la ferme des Hallates à la ferme Dubosc .

La briqueterie
Dubosc se trouvait donc dans cette zone cerclée .accolée à la motte féodale .
rue de l'Abbaye
ancienne ferme
des Hallates
La cheminée de la briqueterie Molon se trouverait derrière le Café
"
A La Petite Pologne" ci-contre
futur immeuble
Sur cette vue aérienne de 1964 ,nous voyons en blanc les immeubles et sur la gauche le terrain réduit du patronage devant le foyer de la Transat


Le batiment encerclé est l'ancien foyer de la Transat ,transformé dans les années  60  en chapelle avec salle de cours de catéchisme .
La ferme des Hallates, devenue foyer, est le batiment vert situé rue des Merles (Abbé Varignon) ,batiment ou j'ai fais mon catéchisme; le patronage comme on l'appelait, avec un grand terrain sur le devant .
SHED 1914
Sur ce lien des archives du Havre de 1930  apparait bien la ferme Legros  à l'Ouest
La position des deux batiments ci-dessus correspondent assez bien à la position des deux immeubles de la photographie du dessous .
rue de l'Abbaye ou rue Pablo Neruda
en 2016
Ici  se trouvait la ferme Dubosc , devenue foyer de la  transat ,puis  église ou patronage : c'était un batiment fait de briques rouges
La rue des Merles ou rue de l'Abbé Varignon , rue qui monte
L'immeuble face à la rue de l'Abbaye (Pablo Neruda )
La briqueterie Dubosc se situait à l'altitude de 97 mètres au dessus de la mer
Le 7 avril 1894 excursion avec Monsieur Lennier et des membres de la Société d'Etudes  Préhistoriques vers le plateau de Graville à la briqueterie Dubosc .

Départ de chez Monsieur
Dubus, petite balade en funiculaire suivie de trois kilomètres à pieds .
La tour Robinson était ici jusqu'en 1957
La cheminée Dubosc construite en 1871 a trôné sur le plateau de Graville jusqu'en ................1907  !  !
Les batiments sur le devant pourraient bien appartenir à la briqueterie Dubosc, hangars qui servaient peut-être à entreposer et sécher les milliers de briques fabriquées chaque
Un livre du Centre Havrais de Recherche Historiqu  nous montre à la page 142,
la photographie de la cheminée
Dubosc détruite .
Cheminée Dubosc ?
carte de 1887
Une cheminée de 57 mètres de hauteur avec 18 mètres de circonférence à la base
qui s'effondre à cause du vent
.
L' article de journal ci-dessous nous donne quelques détails sur la cheminée
de
la briqueterie Dubosc .
La cheminée a servi d'amer.
Un amer est un point de repère fixe utilisé pour la navigation maritime
.
1907  archiv depart
Une énorme cheminée de 57 mètres de hauteur se dresse au fond de l'allée pentue .
Le terrain restant du patronage en 1957 était à gauche de la cheminée à la place de l'immeuble
Avant 1957 , le patronnage s'étalait jusqu'à ce terrain caché par les arbres
La tour Robinson se situe à une centaine de mètres
le couteau universel de l'époque
LA SHLE possèdait une briqueterie à l'Ouest de la briqueterie Baron ( Molon )
La Briqueterie de la SHLE fut démolie en 1922 .
Présence de Rhinoceros sur les hauteurs de Graville au pléistocène (  période allant  de 2.000.000 à 10.000 ans av. JC ?)
Le lundi 7 Octobre 1889, Félix Faure se rend sur le plateau de Frileuse  voir les fouilles effectuées dans l'abbaye de Graville  accompagné du président de la SHED .
SHED 1890 , compte rendu sur l'année 1889
Présence Romaine à Montgeon et en haut de la rue Montmirail
En 1919 , la ferme est toujours appelée la ferme Dubosc
patronage
Ancienne ferme,  devenue foyer de la Transat en 1929
Rue de l 'Abbaye ou Pablo Neruda
Au fond la cheminée de la SHLE, au milieu la cheminée Molon(Baron), et au premier plan la cheminée Dubosc en morceaux,,détruite en 1907 .
A la briqueterie Molon une statue de Commode (empereur romain )fut découverte .
SHED 1909
L'Avenir de Graville 1837 par Lhéritier de Brutelle, écrivain havrais .
Des ossements d' animaux préhistoriques dans le sous-sol de la briqueterie à 105 mètres d'altitude .
1897
Le lot n° 42 serait donc  la ferme Dubosc ou ferme des Hallates
vue aerienne de 1939
Tour Robinson
rue de l' Abbaye
Sur cette photographie de la Gare de Graville, une cheminée apparaît sur le coteau. Est-ce la cheminée Dubosc, Molon (Baron) ou SHLE ?
rue de la Tour
Rue des Grives
Beaucoup d'outils préhistoriques donc présence humaine importante sur le plateau de Frileuse
Cheminée Dubosc    Cheminée Molon     Cheminée SHLE détruite en 1922
détruite en 1907
Une énorme pyramide de terre se dessine derrière les batiments
l'immeuble A sur le côté fut construit par la suite dans les années 60
Photographie de 1958
Tour Robinson
rue de la Tour Robinson
derrière le mur
Présence de briqueteries à briques blanches entre la jetée et le Cap de la Hève  , avant qu'elles ne s'installent sur les hauteurs de Graville .
Une note d'Honoraire de R.Babeau du 20 juillet 1909 , son fils peut-être .
Nous étions proche de Caracotinum (Harfleur ), grand port du pays des Calettes (le Pays de Caux )
Collection Michel Fouquet
En 1872 la briqueterie Samson installa le premier four à feu continu ( Amis du Vieux Havre )
D'après " Les Amis du Vieux Havre " La Briqueterie Dubosc s'installa sur le plateau en 1874 et d'après cette article de journal sa cheminée fut construite en 1871 .
En 1883, Ernest Dubosc devint membre de cette association de Géologie dont le président était Gustave Lennier .
Il fut présenté à l'association par Mr
Bidard le chimiste, bien connu dans le milieu ....... de l'archéologie .
Nous retrouvons parmi les membres,
Jules Siegfried, Auguste Rispal et Jules Roederer qui participeront à des parties de chasse  avec Félix Faure .
Le bulletin de la Société Préhistorique Française précise que la collection Dubosc fut détruite pendant les bombardements du Havre de 1944 .
Texte relatif à une autre briqueterie située dans le Nord
La Motte Féodale fut détruite en partie lors de l'ouverture de la rue de l'Abbaye . 
position de la cheminée Baron par rapport à la rue des Grives
Baron
SHLE
Dubosc
SHED 1874 / 1875
1893
Dans un annuaire de 1894 de la Seine Inférieure, présence d'une briqueterie Dubosc au Havre .
les deux immeubles qui ont remplacé les deux batiments
L' abbé Cochet en 1856
D'après les Archives du Havre, une quinzaine de haches polies en silex furent trouvées dans la briqueterie Dubosc .
rue de la Tour Robinson
Le bois des Hallates rejoignait à cette époque la Motte Féodale
Briqueterie Dubosc
L'année 1898 fut la fin de l'exploitation de la carrière et la briqueterie aurait fonctionnée entre 1871 et 1896 d'après l'article de journal .
1910
Tour Robinson détruite en Novembre 1957
Cette photographie de briquetiers du Nord (empruntée au site de gégé )nous montre très bien les fosses que creusaient les briquetiers près des habitations .
Cela créait des mares insalubres lorqu'elles n'étaient pas comblées.Ce qui fut le cas dans la zone de briqueterie du
Perrey .
Archives Départementales de Seine Maritime
Un accident mortel près de la carrière de la briqueterie Dubosc le 7 Août 1890
Les types et le nombre d'objets trouvés au Havre et à Frileuse .
Eboulement à la briqueterie de Frileuse le 11 juin 1890
La briqueterie Dubosc est beaucoup plus difficile à situer car elle ne figure nommément sur aucun plan existant .
en avril 1909 , décès  de Louis Babeau
1913
Alphonse Martin en 1880
30 Septembre 1891
Le Lundi 6 mai 1861, monsieur Dubus eut les honneurs de la presse normande .
8 Juillet 1885
Lot n° 38
Ces deux lots semblent bien être les lots N° 39 et N° 40 appartenant également à l'ancienne briqueterie Dubosc .
Lot N°45
Lot n°44
Lot n°41 : destiné à la cité ouvrière
Lot n° 39 situé rue de l'Abbaye
Lot n°42 : la ferme Dubosc
Lot N°46
12.000 F
Lot n° 40 contigue au lot n° 39
30 000 F
Bornée par le 29 ème lot et le chemin rural n°43
Le lot n° 38 est un lot à part ou l'on retrouve le chemin rural n°43 qui longe la zone de briqueterie .
Sur le site de la bibliothèque du Havre  nous pouvons retrouver les objets antiques photographiés par Emile Letellier ( il suffit de taper Emile Letellier )
Ossements quaternaires à la Briqueterie Dubosc
Sa collection se trouvait chez lui au 21 rue du Bocage à Graville
Monsieur Babeau avait exploré  toutes les briqueteries de Graville et de Bléville
Un autre texte nous précise bien que la briqueterie Samson est près de celle de M . Dubosc
etc...
Graville port de pêche
La briqueterie Baron était située en haut de la future rue de la Tour Robinson .
Elle fut désaffectée entre
1935 et 1939 (arch gouv ) .
La rue de l'Abbaye ( Pablo Neruda )
Dans les archives du Havre   il y a un beau dessin de la briqueterie Molon dans les années 1880 qui donne une bonne idée de l'endroit à l'époque ( choisir " iconographie "et tapez " Molon "  )
Le Funiculaire  fut mis en service le Dimanche 17 Août 1890 à 11 Heures
Les silex taillés et les silex polis par Léon de Vesly
Ci-dessous la photographie grossie de la briqueterie Molon ( plutôt Baron ) rue de la Tour Robinson venant du blog de GL   . La photographie en entière se trouve sur le blog .
Les casquettes laissent supposer que la photographie fut prise autour des années 1900 .
A cette époque les enfants travaillaient .
Laurent Durel précise qu'un mur de 3m50 entourait la propriété de Emile Letellier .
Emile Letellier avait débuté comme comptable dans la briqueterie de son frère .Cela avait  dû favoriser les rapports cordiaux avec Ernest Dubosc .
1919
En janvier 1914 M.Molon habitait toujours au 58 60, rue Montmirail ( journal Le Petit Havre )
"  Dieu est éternel mais l'Homme est bien vieux  "
26 Juillet 1895
Le téléphone en quatre chiffres indique que nous sommes autour de 1910 .
Un autre rare texte ou il est fait mention de la briqueterie Dubosc près de la briqueterie de M.Samson .
La différence entre une station et un atelier préhistorique je ne la connais pas .
Les casquettes et les bérets étaient plutôt à la mode après 1900 .
Publicité de 1910
rue de l'Abbaye ou rue Pablo Neruda
La cheminée Molon au loin